Kylian Mbappé : Non aux paris sportifs, oui à l’argent

Article : Kylian Mbappé : Non aux paris sportifs, oui à l’argent
Crédit: Sandro Halank, Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0 (Image Rognée)
25 mai 2022

Kylian Mbappé : Non aux paris sportifs, oui à l’argent

La vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui, encore moins de demain. Opposé aux sociétés de paris sportifs, Kylian Mbappé vient de dire oui à Paris. Le champion du monde a officiellement refusé le défi que lui lançait le Real Madrid au profit des billets du PSG.

Du temps et de l’argent

Même s’il peine à l’admettre pour redorer son image, le financier a joué un rôle majeur dans la décision de Mbappé. D’aucuns parlent de similarité entre les contrats madrilène et parisien qui ont été proposés au bondynois : ils perdent leur temps.

On est officiellement passé de 300 millions d’Euros de prime à la signature à 118 millions, de 100 millions d’Euros de salaire à 52, sans réel changement. Le joueur le mieux payé de la planète porte le numéro 7 au Paris Saint-Germain, au vu et au su du fair-play financier.

Mais tout va bien. Gagner sa vie est son droit le plus fondamental et il n’a pas à se justifier. Il s’agit de la plus grande signature de l’histoire du club, un point c’est tout. À entendre le président Nasser, le PSG a acheté Kylian au Real Madrid… : d’où sa grande fierté. La France mène l’Espagne, comme titrait le journal L’Équipe.

Les victoires de Paris

Cela dit, il n’y a jamais eu match entre l’Espagne du Real Madrid et la France du PSG. Cette année en Ligue des Champions, la Tour Eiffel s’est encore mangé un petit pont de la Casa Blanca. La Maison Blanche est une école qu’on ne présente plus.

Ce qu’il faudra noter cependant, c’est que cette prolongation de contrat est une question de panache et non de football. On a l’impression que Paris découvre le joyau Kyky, Péléen depuis 2018. Sa direction, confortée par la plupart des journalistes français, n’a jamais vu en lui un numéro un.

Un vassal de Lionel Messi, ils le considèrent comme un lieutenant, contrairement au Merengues qui ont toujours voulu faire de lui leur roi. L’échec de l’argentin étant cuisant, l’hypocrisie a pris le dessus et Mbappé a été amadoué… prolongé par orgueil et non par amour. L’ancien monégasque est un trophée parmi tant d’autres pour ses dirigeants, et l’avenir nous le répétera…

Précédemment…

L’histoire n’a pas oublié l’arrivée en fanfares du septuple Ballon d’or au PSG cet été. Cortège motorisé, tapis rouge, éloges, l’Albiceleste était royal jusqu’à ce qu’il rencontre le Real. Son penalty raté en huitièmes de C1, fût la goutte d’eau qui a débordé le vase. En plus d’avoir été fantomatique en Ligue 1, Messi a été traîné dans la boue par ceux-là mêmes qui l’adulaient. Supporters, médias et dirigeants ont retourné leurs vestes et lâché le meilleur joueur du monde.

Le nouveau meilleur joueur du monde « sait » donc à quoi s’attendre, vu qu’il excelle en communication. Sur les traces de Léo, il devrait subir un sort identique à celui de Neymar. Leonardo parti pour la seconde fois, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Les vêtements ne changent pas les personnes.

Au football comme dans la vie

« Je suis jeune » est une expression qui ne veut rien dire. Dites la vérité à ces enfants et ils ne s’égareront pas. Le football fait partie de la vie. Ses lois s’appliquent aussi bien dans les stades qu’en dehors. Tu ne balades pas un homme qui peut être ton grand-père pendant un an pour gagner ensuite. Tu récoltes ce que tu as semé.

Mbappé lui-même n’est pas convaincu par le projet parisien, il aurait signé sur une longue durée sinon. Il se dit certainement que si ça capote, il pourra toujours, à 26 ans, partir ailleurs. Même s’il ne va pas au Real Madrid, il pourrait aller dans un autre club. Il est jeune donc il a forcément le temps de grandir, se dirait-il, oubliant tous les aléas de son monde. Personne ne voyait Messi et Neymar se manquer de la sorte en rouge et bleu, et pourtant ils l’ont fait. Les années se suivent et ne se ressemblent pas, notamment lorsqu’on fait les mauvais choix.

Classe et Real !

Annoncé au Real Madrid, encensé par les médias, Pogba était aussi jeune lorsqu’à Manchester United, il se moquait de son entraîneur José Mourinho : à bientôt 30 ans, il retourne désormais à la Juventus. Au sommet de son art, la venue de Francesco Totti au Real Madrid a été compromise le jour où il a craché sur le danois Christian Poulsen. « Il faut de la classe pour jouer au Real Madrid » et Kylian ne l’a pas eue.

Lire aussi : Francesco Totti suspendu trois matchs – Le Parisien / Si Totti avait vraiment signé au Real / C1 / 8es / Roma-Real Madrid / 17 février 2016 / SOFOOT.com

Tchouameni sera Madrilista la saison prochaine. Zidane a dit non au PSG, le lendemain du nouveau bail de Mbappé. La légende française ne veut sûrement pas voir son pays d’adoption lui tourner le dos. KM7 a perdu 700 000 abonnés sur Instagram et ce n’est précisément que le début. En 2025 le Real Madrid sera passé à autre chose, quand lui essaiera probablement de soulever enfin la Coupe aux longues oreilles. Personne n’est irremplaçable. Les footballeurs passent les institutions restent…

Partagez

Commentaires