CAN 2022 : le Cameroun et le Cap Vert débutent très bien

Article : CAN 2022 : le Cameroun et le Cap Vert débutent très bien
Crédit: Kelly L / Pexels
10 janvier 2022

CAN 2022 : le Cameroun et le Cap Vert débutent très bien

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) a enfin commencé. Le coup d’envoi de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations a été donné par deux matchs remportés par le Cameroun, pays organisateur, et le Cap Vert.

Les Lions renversent les Étalons

Après une magnifique cérémonie d’ouverture, le Cameroun et le Burkina Faso ont lancé les hostilités de la CAN 2022. Une rencontre dominée par des Lions Indomptables, surpris par l’ouverture du score de Gustavo Sangaré à la 24ème minute. Un centre de Bertrand Traoré, André Onana, le gardien de but camerounais, rate sa sortie et les Étalons marquent le premier but de la CAN 2022.

Un avantage qui ne va durer finalement que 16 minutes, Aboubakar Vincent entrant en scène. Le héros de la finale de la CAN 2017 va inscrire deux penaltys justifiés sur deux fautes grotesques des burkinabés. Le Cameroun assure l’essentiel et prend la tête du groupe devant le Cap Vert.

Les Requins Bleus bouffent les Bouquetins

En effet, l’équipe nationale entraînée par Pedro Leitao, dit Bubita, est difficilement venu à bout de l’Éthiopie. Réduite à 10 dès la 12ème minute de jeu, la sélection des Bouquetins d’Abyssinie n’a pas pu empêcher la victoire des Requins Bleus. Après avoir provoqué l’expulsion de Yared Bayeh Belay, Julio Tavares a marqué, dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, l’unique but de ce match durant lequel l’Éthiopie n’a pas démérité, très entreprenante malgré son infériorité numérique.

PSYCANALYSE

D’aucuns disent que le Cameroun n’a pas été bon, qu’ils ont gagné sans briller. Oui, mais ils ont battu une équipe que l’Algérie, championne d’Afrique en titre, a été incapable de battre en aller et retour aux éliminatoires de la Coupe du Monde.

Les critiques semblent donc assez injustifiables, quand on sait que le réalisme uniquement, n’a pas été au rendez-vous de cette première. L’addition aurait d’ailleurs pu être plus salée, si l’arbitre n’avait pas injustement refusé à Vincent Aboubakar son troisième but. En outre, il n’y a rien de plus subjectif que la notion du beau, quand on sait que seule la victoire donne le sourire.

Étiquettes
Partagez

Commentaires