Papa Bouba Diop : à jamais le premier

Article : Papa Bouba Diop : à jamais le premier
3 décembre 2020

Papa Bouba Diop : à jamais le premier

L’ultime ligne droite de cette année est engagée. 2020 va se terminer en laissant dans son dos des familles tristes, diminuées par le remarquable passage de la faucheuse. On n’a même pas eu le temps de pleurer Maradona qu’un autre géant s’en est allé. Un Lion de la Terranga : Papa Bouba Diop. Il n’avait que 42 ans…

Taille Patron

1m94 était sa taille. Sur un terrain de football, on ne remarquait quasiment que lui. Il était même pour Paul Scholes, l’illustre milieu de terrain de Manchester United, l’un des adversaires les plus coriaces qu’il ait eu à affronter : « Vous souvenez-vous de Papa Bouba Diop ? Il a également joué pour Fulham. Grand, imposant, ils l’appelaient l’armoire. Aller au duel avec lui, c’est une perte de temps. »

C’est dire l’impact de l’ancien des Cottagers dans l’entrejeu. Un génie bien au chaud, derrière un physique imposant, éclairé par une technique au-dessus de la moyenne. De la tête, du pied, couché, debout, balle au pied, Bouba Diop était un technicien redoutable.

Au centre de l’histoire

Pour son pays, le natif de Dakar n’était pas qu’un excellent international. Lorsqu’il quittait son métier pour sa patrie, il arrivait avec la même énergie. Sous le maillot sénégalais, c’était quasiment un autre homme. Un champion qui n’aura pas la chance de célébrer un trophée avec sa sélection, mais qui procurera à son public ses plus vives émotions. Pour faire simple, Bouba Diop, 11 buts en 63 capes, est :

  • le premier buteur sénégalais en Coupe du monde
  • le seul buteur de la première victoire sénégalaise en Coupe du monde. C’était contre la France, championne du monde et d’Europe en titre, en ouverture du Mondial 2002
  • le premier joueur sénégalais à inscrire un doublé à un mondial (contre l’Uruguay)
  • le meilleur buteur du Sénégal en Coupe du monde avec 3 buts
  • l’un des éléments clés de la meilleure équipe du Sénégal de tous les temps, seconde écurie africaine à jouer un quart de finale de Coupe du Monde* et finaliste de la CAN 2002.

Trois fois grand

À l’annonce de son décès, les hommages se sont naturellement multipliés. De Lookman à Diouf en passant par Harry Redknapp, Didier Dorgba, Sadio Mané, Habib Beye et Diomansy Kamara, le football pleure un joueur trois fois grand : par la taille, le cœur et le talent. Une qualité qui a notamment explosé au Grasshopper Zürich, à Lens, à Portsmouth et à l’AEK Athènes. Clubs dans lesquels il fût respectivement champion de Suisse, vice-champion de France, vainqueur de la FA Cup et champion de Grèce.

https://twitter.com/Direcfootball/status/1333898076185108482

Tout un palmarès pour ce joueur formé à l’ASC Diaraf. Un exemple d’intégrité qui aura aussi arboré les couleurs de Vevey Sports, son premier club européen, Neuchâtel Xamax, Fulham, West Ham et Birmingham avant de prendre sa retraite et de nous quitter des suites de la maladie de Charcot le 29 novembre dernier. Il rejoint ainsi Pape Diouf, son sélectionneur Bruno Metsu, l’ex international Sénégalais Jean Mendy, et le Marocain Mohamed Abarhoun. Reposez en paix…

*Le Sénégal a joué les Quarts de Finale du Mondial dès sa première participation en 2002

Partagez

Commentaires