Le départ de Messi : La Chute du Mur de Berlin

Article : Le départ de Messi : La Chute du Mur de Berlin
31 août 2020

Le départ de Messi : La Chute du Mur de Berlin

Lionel Messi a refusé de se présenter à l’entraînement ce week-end. C’était la reprise de Barcelone et il l’a boycottée. Un vide qui en cache certainement un autre. Une absence aussi longue que significative, de la fin d’un totalitarisme bipartite dont il était la figure principale.

Face à Face

Tout avait commencé en Espagne. Quand Ronaldo signait au Real Madrid en 2009, il ouvrait la porte à une nouvelle époque. L’instant d’un duel qui devait durer plus d’une décennie et changer la planète foot en court de tennis. La divisant en pro Léo et pro Cristiano.  

Pendant au moins 10 ans, le caractère collectif du football a connu une régression considérable. Le Sport Roi s’est privé d’une masse de génies pour en servir deux, jusqu’à ce qu’un d’eux décide de partir. De quitter la Liga pour se lancer un troisième défi en Italie. Sortir vainqueur de cette concurrence égocentrique qui a failli le priver d’un titre avec sa sélection.

Seul au monde

Ainsi, Ronaldo celui qui avait lancé les hostilités, stoppe tout. Laisse Messi dans un combat solo qui connaîtra ses heures les plus sombres avec cette défaite 8-2 des Blaugrana contre le Bayern. Une déconvenue qui succède à deux Remontada et consacre la victoire du collectif sur l’individualisme, au cours d’une année sans Ballon d’or. Un écart de 6 buts qui évoque curieusement le nombre de victoires de l’Argentin audit trophée.

Sky Blues

C’est donc la fin d’une histoire. Le début d’une autre où La Pulga devrait porter les couleurs de sa sélection en club pour se relancer. Et on sait tous ce que ça veut dire ! À l’image du Barça qui n’a fait que chuter ces 5 dernières années, la 5e année de Guardiola à Manchester City devrait ressembler à la dernière de Messi en Catalogne…

Partagez

Commentaires