Les footballeurs après le Covid-19

Article : Les footballeurs après le Covid-19
12 mai 2020

Les footballeurs après le Covid-19

Difficile de faire mieux comme vérité. La crise sanitaire qui secoue actuellement notre chère planète va laisser des traces historiques. Pas seulement dans les hôpitaux. Nos têtes, nos mains et même nos pieds subiront pareillement des dommages conséquents. Oui, nos amis footballeurs seront bien obligés eux-aussi de changer leur façon de faire.

Plus de caprices

Le football ces dernières années, était devenu le jardin d’enfants par excellence. Ça partait dans tous les sens. Je veux ci, je ne veux pas ça, je ne veux pas travailler avec tel et patati et patatras… : trêve de pitreries. Maintenant qu’on est conscients que des hommes et des femmes risquent leur vie pour des applaudissements, les petits princes seront bien obligés de cesser leurs caprices. D’autant plus que les salaires risquent baisser.

Plus de foot moins d’argent

L’image du joueur roi, son masque, va bientôt tomber. La morale et le respect des règles vont gagner du terrain pendant que le business battra en retraite. L’économie mondiale blessée, un traumatisme se fera indéniablement ressentir sur la cour du sport roi.

Les revalorisations salariales seront certainement revues à la baisse. Ceux qui ne voudront pas voir leurs privilèges fortement chuter, devront tout donner sur la pelouse. Le jeu des agents dans les couloirs aura moins d’impact dorénavant sur les transferts et les salaires. Les joueurs les mieux côtés seront ceux qui donneront tout sur le terrain : tous pour les gradins.

Stadium par 12019 – Pixabay CC0

Soyez donc sages ! Vu l’indignation manifestée auprès de Kalou, Alaba, Kyle Walker ou encore Mourinho. Au regard des sanctions et des critiques qui sont tombées derrière les écarts de nombreuses stars du football pendant cette période de confinement, aucune inconduite ne devrait plus être tolérée. Désormais les ovations seront pour ceux qui auront des valeurs.

Deux footballeurs par KeithJJ – Pixabay CC0

Plus de protection

« L’habit ne fait pas le moine », mais on reconnaît le moine à son habit. La première preuve du changement est vestimentaire. Maillot, shorts et chaussettes ne suffiront plus pour protéger nos poulains. Il en faudra plus pour leur redonner le moral. Pour leur redonner l’envie de porter leurs tenues, il faudra des garanties.

View this post on Instagram

⚽️

A post shared by zidane (@zidane) on

Des dessous capables de les garder en santé. Un sous-vêtement unique. Une bonneterie en mode moyen-âge, qui couvrirait le corps du nez aux pieds et les mains comme des gants, serait l’idéal. On aurait alors un masque intégré perforé au niveau du nez pour la respiration et légèrement ouvert sur la bouche. Des scaphandriers, des ninjas : appelez-les comme vous voulez. Pourvu que vous n’oubliiez pas que les Lions Indomptables avaient déjà porté une combinaison pour jouer au football.

Partagez

Commentaires