L’histoire entre l’Europe et l’Afrique n’a pas encore fini de se croiser. Le football en est l’exemple parfait. Le sport roi continue d’illustrer cette rencontre de plus en plus problématique. Le souci étant lié à la reconnaissance de l’apport du footballeur africain dans le football européen. Les successeurs de George Weah, qui a reçu le ballon d’or en 1995, tardent à arriver. Pourtant ses remplaçants se sont vite révélés derrière lui. Parmi eux : Drogba, Eto’o, Aubameyang, Salah et surtout Sadio Mané. Le vainqueur de la dernière Ligue des Champions vient encore de marquer les esprits, en inscrivant un doublé qui a permis à Liverpool de remporter la Supercoupe d’Europe face à Chelsea (2-2/5-4 aux t-ab). Ainsi, la saison européenne commence comme elle s’était terminée, c’est-à-dire avec un footballeur africain meilleur joueur d’Europe.

Meilleur joueur africain ?

Alors Sadio Mané est-il le meilleur joueur d’Europe ou le meilleur joueur africain ? La question est d’autant plus intéressante qu’il n’a encore rien gagné sur le sol africain. Contrairement à l’Algérien Youcef Belaili qui a remporté la Ligue des Champions, avec l’Espérance de Tunis et la CAN avec l’Algérie. À l’inverse aussi du capitaine algérien Riyad Mahrez, Mané n’est toujours pas un champion d’Afrique. Son talent attend encore de dominer un football considéré comme inférieur par certains spécialistes. C’est comme si un docteur en mathématiques n’arrivait pas à faire une simple addition, après plusieurs tentatives.

Meilleur joueur évoluant en Europe ?

Sadio Mané est sans aucun doute le meilleur joueur d’Europe aujourd’hui. Son début de saison ne fait que le réaffirmer. Mais sera-t-il confirmé ? Pas si sûr. Le Lion de la Terranga n’a même pas été nommé parmi les trois joueurs qui pourront prétendre au titre de Footballeur UEFA de l’année. Derrière Cristiano Ronaldo, Van Dijk et Messi, Mané est 5e. Une place aux pieds du podium dévoilée le lendemain de sa remarquable prestation en Supercoupe d’Europe.

Qu’en sera-t-il du Ballon d’or ? Probablement pareil. Son issue reste dépendante de la subjectivité d’un scrutin. Ici on crie, on saute, on vote pour celui qu’on aime. Qu’il soit le meilleur ne compte que trop peu. Un footballeur africain soumis à un suffrage européen part donc forcément désavantagé. La seule façon pour lui d’être sûr de triompher, c’est de réaliser des perfomances du niveau de Cristiano Ronaldo. Le portugais d’origine capverdienne subit les mêmes critiques que ses demi-frères. Une remise en question permanente de son génie qu’il conteste par des performances incontestables. En somme, être superieur ne suffit pas. Le footballeur africain evoluant en Europe doit être stratosphérique. 

Mercredi le 14 août à Istanbul se jouera la Supercoupe d’Europe entre Liverpool et Chelsea. Illustre affiche 100 % anglaise qui lancera la nouvelle saison européenne : une autre course entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Une année où les deux superstars du ballon rond auront encore énormément à donner…

Lionel Messi : Déjà vu ?

Messi vient encore de rater l’occasion de remporter un titre avec sa sélection. Il se retrouve ainsi dans une posture similaire à celle de l’année passée. Situation embarrassante où il devait alors laver l’affront d’une Remontada et d’un autre raté sous le maillot de l’Argentine. Cette fois la Roma a été remplacée par Liverpool, la France par le Brésil et le mondial par la Copa América.

Malgré des statistiques individuelles stratosphériques. En dépit de son statut d’intouchable, le Blaugrana sera obligé de remporter un trophée international pour redorer son blason de quintuple Ballon d’or. C’est ça ou le vrai début de la chute. D’autant plus qu’il n’est plus vraiment jeune à presque 33 ans. Et qu’un champion du monde vient d’arriver en Catalogne. Quand on sait que les joueurs de l’Atlético Madrid possèdent souvent un tempérament fort, on peut véritablement craindre le pire entre Antoine Griezmann et le roi Léo : les deux gauchers…

Cristiano Ronaldo : Un nouveau challenge

En signant à la Juventus, Cristiano Ronaldo s’est trouvé une nouvelle jouvence. Bien qu’il ne soit plus tout jeune lui aussi, le Turinois semble encore tout à fait capable de relever ce défi. Un impératif, étant donné qu’il a été acheté pour ça… : remporter la Ligue des Champions avec la Vieille Dame.

L’an passé Max Allegri avait trop compté sur sa qualité individuelle pour aller au bout. Après son triplé salvateur en huitièmes retour face à l’Atlético, le coach italien a pensé que l’Ajax devenait une évidence. Il s’est trompé. Il a laissé Douglas Costa sur le banc et les quadruples champions d’Europe ont logiquement pris le dessus sur les triples. Cuisant échec qui a précipité le départ de l’ancien technicien du Milan AC.

Maurizio Sarri est donc arrivé de Chelsea, accompagné du hollandais De Ligt, du gallois Ramsey et du français Rabiot. Un recrutement turinois. Des choix sobres et très efficaces qui devraient aider les Zèbres à tenir tête aux Britanniques. Et pour cela, il faudra que CR7 soit au rendez-vous. Sa victoire en Ligue des Nations semble lui avoir redonné le sourire derrière une saison en demi-teinte en club.